15 Mai 2015

Le mot de Paco

Le joli mois de Mai est là,

Pour faire l’inventaire des plantes qui se sont gentiment installées, il faudrait un Prévert.

Des courges, des courgettes, de l’artichaut. Des poivrons, des oignons, de l’asperge. De la ciboulette, des carottes, du chou.

Des radis, de la morelle de Balbis (ça pique !), du kiwi. Des fèves, des aulx, des framboisiers. Et beaucoup de salades de couleurs variées…

J’en oublie très certainement, ceux qui sont venus le savent !mendes-forum

A côté de ces espaces cultivés, ce sont aussi et surtout beaucoup de liens qui ont vu le jour.

Sarah qui travaille au sein de l’équipe pour deux mois, Amélie, Emilie, Pietro, Agnes, Danny, Geneviève, Dalila, Choukri, Eléonore, Cathy, Catherine qui nous apporte le café en faisant le bureau buissonnier. J’ai beaucoup appris de chacune de ces personnes, et c’est l’opportunité d’être ensemble qui est le vrai trésor que nous avons trouvé ici. Des personnes morales aussi, pleines d’humains ! Kif/Kif, La Louve, Kelbongoo, Ernest, La Maison des Fougères, Feu Vert….

Un lieu donc, une ferme même, par et pour nous, avec la mairie et le collège qui nous soutiennent et ça n’est pas de trop.

Je n’oublie pas les enfants, je garde simplement le meilleur pour la fin, ces petit urbains, Mladen, Rambarat, Vijikaran, Serkan, Mohammed, Saiantan, Jennisson, William. Tous ces petits (qui n’aime pas quand je les appelle : « LES ENFANTS ! ») viennent m’aider, me donnent de leur temps, je les vois grandir, j’en ai même vu remporter la coupe de Hand Ball de Paris…

Je travaille aussi avec la classe de sixième SEGPA, qui s’approprie le projet et ses enjeux dans le cadre des cours de sciences. J’accueille des supers journalistes de l’école primaire Le Vau avec notre animateur vidéo, Nicolas qui anime un atelier d’initiation à l’art mystérieux de la caméra. Les 3emes SEGPA du collège Pailleron, qui nous prêtent gentiment leurs serres, viennent faire des mercredis découvertes avec leur professeur d’atelier…

Toutes ces touches humaines qui composent le projet forment le verdissement, l’aménagement de l’espace autrefois laissé à l’abandon faute de ressources humaines.

Notre objectif a Veni Verdi, est de donner à tous les urbains l’opportunité de voir l’agriculture urbaine, de faire un pas de côté, de flâner, et de découvrir le vivant. Vous êtes donc tous, les bienvenus, encore et toujours. Cette aventure, nous la portons pour vous.

Paco

Agriheureux

paco.friez@veniverdi.fr