Notre histoire

2010 – 2011 : Création de l’association, prospection et recherche de partenaires

Démarrage du premier jardin scolaire.

2012-2013 : Les jardins scolaires et les ateliers en bas d’immeuble

Création de 2 jardins scolaires. Animations hebdomadaires.
Accompagnement dans la création de jardins partagés.
Animation de 7 ateliers « bas d’immeuble ».
Nous avons accompagné les Pousse Béton dans leur création.

2014 : Le démarrage de l’agriculture urbaine pour Veni Verdi sur deux sites

En avril, Le premier agriculteur urbain de Veni Verdi s’installe sur le toit du collège Matisse dans le 20e.
En septembre, 4000 m2 en pleine terre sont confiés à notre association dans l’enceinte du collège Pierre Mendès France près de la porte de Bagnolet.
Les aventures continuent au sein des écoles du 20e et dans les quartiers avec l’accompagnement dans la création de nouveaux jardins à Villeneuve la Garenne et dans le 18e.

2015 : Un 3e site, de nouveaux partenaires et trois salariés

En avril, ERDF et la Mairie de Paris signent une convention avec Veni Verdi pour permettre l’exploitation agricole du toit du centre de gestion de la rue d’Aboukir en plein coeur de Paris, à 2 pas des Halles.
De nouveaux amis collaborent avec Veni Verdi : Kelbongoo, L’épicerie bio La louve, Agnès et sa superbe cave de vins naturels « Au bon vingt », sans oublier le café Natéma !
En septembre l’équipe professionnelle s’agrandit avec deux nouvelles embauches.

2016 : Une année dense avec un 4e site ouvert et de nouvelles perspectives

Le toit du Collège Matisse est entièrement repensé grâce à un financement participatif et au parrainage du chanteur Renaud.
Un nouveau toit est confié à Veni Verdi dans l’école de la rue de Tanger. Les sites de Mendès France et Aboukir produisent et continuent de se développer.
De nouveaux partenariats avec Emmaüs prennent corps. Des lieux de vente réguliers sont organisés.
Veni Verdi remporte un trophée des élanceurs de la poste.
Veni Verdi remporte trois nouveaux sites lors de l’appel à projet « ParisCulteurs » (Collège Pailleron, Conservatoire Georges Bizet, Frédérick Lemaître). Ils sont les prochains grands travaux de l’association.